Il y a toujours un espoir !

On peut, parfois, passer par des moments terribles.

Physiquement, moralement ou affectivement, certaines périodes de la vie sont particulièrement éprouvantes. J’ai pu vivre de tels temps, les choses y sont tellement insoutenables que, même si personne n’a envie de mourir, la mort semble être la seule solution pour que cela cesse.

Les apparences sont trompeuses car le suicide est ce qu’il y a de pire !

C’est vrai qu’on peut toujours se convaincre de pouvoir expliquer les choses à Dieu, mais voir les choses ainsi, c’est ne pas Le connaître. Car le Seigneur sait tout, nos pensées non formulées, nos réflexions encore balbutiantes comme nos arguties.

La Parole de Dieu nous parle d’hommes qui ont été poussés à bout. Job était éprouvé à ce point. Affectivement, physiquement et moralement, rien n’allait, et ses amis, de surcroît, le culpabilisaient. Là, il disait : « Quand ma peau sera détruite, Dieu se lèvera; quand je n’aurai plus de chair, je verrai Dieu. Je Le verrai, et Il me sera favorable; mes yeux le verrons, et non ceux d’un autre; mon âme languit d’attente au dedans de moi » (Job 19/26-27).

Oui, Job espérait mourir pour voir Dieu. C’était dur, mais il respectait, malgré ses souffrances, la vie que le Seigneur lui accordait encore.

Ce respect s’accompagnait d’une espérance, non seulement Job savait qu’il comparaîtra devant Dieu, mais notre Seigneur avait déposé en lui l’espérance.

Malgré tout, notre Créateur a surpris Job, qui, de son vivant, s’est exclamé : « … mon œil t’a vu » (Job 42/5).

Si Job a vécu une expérience sublime avec le Seigneur, elle ne fait partie que des prémices des promesses de Dieu en Jésus Christ.

A l’exemple de Job et comme pour vous, pour Dieu, chaque vie est unique. Même dans des circonstances semblables, nos particularités font que nous les vivons tous différemment.

La vie est ainsi, Jésus le sait et Il vous voit dans votre spécificité, c’est pourquoi, dans Sa Toute Puissance, Il sait comment vous combler.

Son intervention peut être spectaculaire, mais elle peut aussi passer presque inaperçue. Cependant, si vous regardez bien, la somme des « heureux hasards » ou des « heureux concours de circonstances », pour peu que l’on soit honnête, ne laisse pas de doute sur l’intervention divine de Christ.

Ne restez pas sous le joug de la difficulté. Croyez que Jésus veut agir, oui, Il ne tarde jamais auprès de ceux qui l’invoquent et qui placent leur espérance en Lui

CETTE PENSÉE VOUS A FAIT DU BIEN ?
PARTAGEZ-LA À VOS PROCHES !

Encore un peu de lecture...

Nous contacter

Vous désirez en savoir plus sur notre église ?
Vous avez besoin que l’on prie pour vous ?
N’hésitez pas à nous contacter.